Une piscine est un lieu de loisir, mais pour en profiter sereinement, il est très important de mettre en place des mesures de protection et de sécurité. Il s’agit à la fois d’empêcher les accidents malencontreux – notamment avec des enfants en bas âge – mais aussi de protéger la piscine d’éléments extérieurs (basses températures, chutes de feuilles, …). Si vous êtes soucieux de la sécurité de votre piscine, voici un guide pour bien aborder ces problématiques.

Les dispositifs de sécurité pour piscine :

Il existe 4 grands types d’équipement pour assurer la protection de votre piscine :

(cliquez sur les images pour en savoir plus)

Abri piscine
Abri de piscine
Alarme de piscine
Alarme de piscine
Barrière de piscine
Barrière de piscine
Couverture de piscine
Couverture de piscine

Chaque solution offre des prestations différentes, mais toutes ont en commun le besoin de sécurité aux abords de la piscine. C’est non seulement une préoccupation des propriétaires de piscine, mais c’est aussi une obligation légale puisque une installation qui n’aurait pas d’équipement de sécurité est susceptible d’être pénalisée par une ammende allant jusqu’à 45 000 € (voir la loi sur la sécurité des piscines résidentielles).

Piscines concernées :

Ce dossier – et la loi en référence – ne concerne que les piscines résidentielles enterrées. Sont exclues de l’analyse, les piscines hors sol ou les piscines collectives qui sont soumises à d’autres contraintes.

L’esprit de la loi concernant la protection des bassins

Pour faire face au nombre grandissant d’accidents de piscine (croissance proportionnelle aux nombres de piscines construites en France), le législateur a mis en place une loi visant à sécuriser les installations au maximum. La majorité des accidents ayant trait aux enfants (notamment pour les risques de noyade), le texte est conçu pour éviter les accidents lorsque la piscine n’est plus sous surveillance des parents. Qu’il s’agisse d’un abri piscine, d’une alarme, une barrière ou un volet piscine, toutes ces installations – une fois activées – ne doivent pas pouvoir être manipulées par des enfants. L’âge de 5 ans est fixé comme étant l’âge en dessous duquel l’appareil ne doit pas pouvoir être utilisé par l’enfant.

Si vous souhaitez vous équiper, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence ou les comparateurs de devis pour lancer votre projet !

Au delà du matériel de sécurité :

S’équiper est une très bonne chose, mais une bonne « éducation sur l’utilisation de la piscine » est un autre axe indispensable pour vivre sereinement sa piscine. Cela passe par :

  • une zone surveillée par un adulte : dès lors qu’il y a des enfants qui se baignent, il est indispensable d’avoir une personne responsable a proximité immédiate du bassin. La distance raisonnable est celle où l’on peut voir le plan d’eau et entendre ce qu’il s’y passe.
  • des enfants équipés : les brassards sont portés en permanence – même si les enfants ne sont pas dans l’eau, il est conseillé de les mettre en permanence. Cela évite les situations où l’enfant a « oublié » de les mettre
  • des cours de natation : plus vite les enfants sauront nager, plus vite les risques seront limités.
  • les gestes qui sauvent : il existe des formations pour apprendre les fondamentaux des gestes à avoir en cas d’urgence. Vous pouvez consulter comportementsquisauvent.fr pour les connaître.