La piscine : une zone à risque !

C’est bien connu, la piscine est non seulement un endroit de loisir et de jeu, c’est également une zone risquée. Le danger principal réside essentiellement dans la noyade d’enfants – qui ne sont pas forcément conscients de ce risque. C’est la raison pour laquelle le législateur intervient sur les piscines privées, avec la mise en place d’une loi concernant la sécurité des bassins. C’est important de respecter la loi, et c’est d’autant plus nécessaire que la vie de personnes est en jeu.

Loi relative à la sécurité des piscines

Il existe plusieurs textes de loi, néanmoins, nous n’aborderons ici que la loi sur la sécurité des piscines privées. Le texte de référence est le décret de 2004 – accompagné de plusieurs codes et articles afférents.

Les installations concernées :

Loi sur la sécurité des piscinesDans le cadre de piscines privées à usage individuel ou collectif – dans le cas de résidences par exemple – la loi s’applique pour une piscine enterrée ou semi-enterrée. Les modèles hors-sol ne sont pas concernées par les dispositions suivantes.

Dispositions de la loi :

Un propriétaire se doit de sécuriser sa piscine avec au moins une des 4 mesures suivantes ;

Libre à lui d’installer plusieurs dispositifs en même temps (abri + alarme ou barrière + couverture, …).

Normes applicables :

Chaque installation se réfère à sa propre norme :

  • NF P90-306 : barrières de protection,
  • NF P90-307 : alarme de piscine
  • NF P90-308 : bâche ou couverture,
  • NF P90-309 : abris

Sauf l’alarme de piscine dont le but est de détecter une chute dans la piscine, ces normes respectent toutes le même principe : l’installation doit empêcher l’accès au bassin pour un enfant de moins de 5 ans.

Et dans tous cas, l’installation ne doit pas être manipulable par un enfant de moins de 5 ans.

Sachez que la loi en vigueur n’oblige pas le particulier à passer par un revendeur ou un installateur. Le particulier peut installer lui même son abri piscine ou autre – s’il en a les compétences. Il devra s’assurer que le produit qu’il achète ou fabrique est compatible et certifié avec la norme en référence.

Sanctions et pénalités :

L’ammende en cas de non respect de la loi sur la sécurité des piscines privées peut s’élever à 45 000€.

Autres mesures pour sécuriser son bassin

Sécurité piscineL’éducation est la meilleur des mesures ! Expliquer et éduquer les enfants sur les risques de noyade est un des facteurs qui diminue les risques.

Ensuite – dès que possible – il faut apprendre aux enfants à nager – pour qu’ils arrivent eux même à éviter la noyade.

Dans  tous les cas, le port de brassards en permanence autour du bassin est indispensable – car il est très difficile d’avoir une surveillance permanente.